L'appellation Châteauneuf-du-pape

Le vignoble de Châteauneuf-du-Pape, situé dans le Vaucluse entre Orange et Avignon, est exploité et se développe depuis le XIVe siècle. Ce sont les Papes qui, lors de leur installation à Avignon au XIVe siècle, ont révélé le terroir de Châteauneuf-du-Pape. Sous le règne de Jean XXII, le village devient résidence d'été de la papauté. Quant au précieux nectar élaboré en ces lieux, il accède au rang de « Vin du Pape ». Une consécration qui lui ouvre la porte des grandes cours européennes. 

Le village de Châteauneuf-du-Pape, qui domine une colline calcaire, est en effet particulièrement propice à la culture de la vigne, grâce à son sous-sol aux propriétés rares, constitué de couches successives de sédiments. L'aire d'appellation est caractérisée par les cailloux roulés qui la jonchent, qui emmagasinent la chaleur le jour et la restituent la nuit. Les conditions climatiques sont un atout exceptionnel pour la culture de la vigne, qui profite de très longues périodes d'ensoleillement, avec quelques passages pluvieux marqués en automne et en hiver, et du mistral qui balaye la région et assainit le vignoble.

Cette géographie si particulière a fait dire au grand poète provençal Frédéric Mistral que notre vignoble était une « Terre abreuvée, terre de souffle et de soleil, prédestinée au chant, au plaisir et à la gloire ».

L'appellation d'origine contrôlée Châteauneuf-du-Pape, une des quatre premières AOC françaises, a été fondée un an après la création de l'Institut national des appellations d'origine contrôlée en 1935. Dès 1937, la bouteille armoriée, garantissant la mise en bouteille à la propriété, devient le signe de l'appellation.

La rigueur de l'appellation oblige les producteurs à une récolte manuelle, un tri sélectif de la vendange, un rendement limité à 35 hl à l'hectare et un degré naturel de 12°5 minimum.

L'appellation Châteauneuf-du-Pape autorise treize cépages (8 rouges et 5 blancs), permettant ainsi aux vignerons d'évoluer au sein de cette variété, jusqu'à la symphonie la plus complète dite « des treize cépages ».

Depuis 1894, les vignerons de Châteauneuf-du-Pape se sont toujours organisés pour garantir la qualité et de la typicité des vins élaborés sur leur territoire. C'est dans cet esprit qu'ils créent, en 1923, la Fédération des syndicats des producteurs de Châteauneuf-du-Pape autour du baron Le Roy de Boiseaumarié, afin d'obtenir la reconnaissance de l'Appellation d'origine Châteauneuf-du-Pape. Ce sera chose faite en 1933, date à laquelle seront fixées les règles et les conditions de production de l'Appellation Châteauneuf-du-Pape qui sont toujours en vigueur aujourd'hui.